dimanche, janvier 01, 2006

La Galette des Rois de ma maman

C'est un classique de ma maman que j'adore manger. Gilles a beaucoup aimé la part que je lui ai ramené de la fournée faite à Noël. Ne sachant pas quoi faire pour dessert pour le repas du reveillon du Nouvel An, j'ai décidé de faire à mon tour une galette.
Voici donc la recette de ma maman, que j'ai faite en téléconférence avec elle.

Pour 6 personnes:
2 rouleaux de pate feuilletée (de bonne qualité de préférence)
50 g de beurre ramolli
100 g de sucre
100 g d'amandes en poudre
2 oeufs
10 g de Maïzena (j'en avais pas alors j'ai mis une cuillière de farine)
1 gros bouchon de rhum


Dans une terrine mélangez la poudre d'amandes et le sucre.
Ajoutez la farine puis le bouchon de rhum et mélangez.
Enfin, ajoutez l'oeuf.
Veillez à la consistance de la pate (elle doit avoir le même aspect qu'une purée maison). Au besoin, rajoutez un jaune d'oeuf.

Préchauffer le four à 210°C.
Dans le moule, mettre la première pâte feuilletée avec le papier sulfurisé au fond du moule.
Verser la préparation dessus la pâte en prenant garde de ne pas couvrir de pâte un espace 2 cm a partir du bord (c'est pour pouvoir ensuite fermer la pâte plus facilement).
Couvrez le tout avec la deuxième pâte feuilletée et pressez les deux pâtes pour bien les souder. Les bords des deux pâtes doivent coïncider parfaitement pour que ce soit plus facile.
Faire un trou minuscule au centre de la pâte du dessus pour aérer le tout à la cuisson.
Dorer le dessus avec un jaune d'oeuf à l'aide d'un pinceau. Faire ensuite des stries avec la pointe d'un couteau.
Cela ressemble à ça:


Cuire ensuite pendant 20 à 25 minutes à 210°C.
Si besoin, mettre une feuille d'aluminium pour éviter de bruler le dessus de la pâte feuilletée.
Ce que bien sûr au début, je n'avais pas fait. En fait j'ai laissé la grille du four au milieu et donc la galette a commencé à bruler sur le dessus.
Mais bon, maman m'a donné le bon conseil et donc finalement j'ai rattrapé les dégats.


Bon, j'ai aussi oublié de mettre la fève, ce qui est un véritable sacrilège mais je réessayerait un jour en tenant compte de toutes mes fautes sur cette galette là.
Demain je la ferais un peu réchauffer au four pour que la frangipane soit plus cuite.
Elle était néanmoins très bonne (j'en ai gouté une petite part, je me sens très coupable évidemment), et Gilles l'a aimé. Donc c'est l'essentiel.

Merci donc ma chère maman pour ta patience et tes explications.

3 commentaires:

omelette a dit…

ohlalala quelle est belle ta galette!!!!!!!!! jsais pas si j'aurai la patience d'en faire une!! mais ca me donne envie maintenant!!
(bonnannée!!)

Dorian a dit…

Moi je crois que je ne vais pas attendre que les rois passent pour essayer ta recette !

Anonyme a dit…

j'espere qu'elle etait bonne car elle donne envie!!!!j'essaie cet aprem ta recette car ca a l'air d'etre tout simple bravo !!!!